Cette page fournit des renseignements d'ordre scientifique et technique sur les tampons Nett® et s'adresse à toute personne recherchant des informations précises sur nos produits et nos engagements. Si vous recherchez des informations à propos des règles ou souhaitez commander un échantillon, cliquez ici.

Pourquoi choisir les tampons Nett®

Des millions de femmes utilisent des tampons dans le monde. Leur sécurité, leur efficacité et leur confort ont été évalués de façon rigoureuse dans le cadre d'essais cliniques, d'expériences en laboratoire et de tests menés auprès de consommatrices sur plusieurs dizaines d'années. Au sein de l'Union européenne, les tampons sont soumis à la directive européenne 2001/95/CE relative à la sécurité générale des produits, laquelle stipule l'obligation de veiller à la sûreté des produits.

Commercialisés pour la première fois en 1936, les tampons ont connu de nombreuses évolutions et sont utilisés depuis des dizaines d'années pour leur praticité, leur petite taille et leur facilité d’utilisation. Ils sont conçus pour garantir un confort maximal lors de l’utilisation. Par ailleurs, il existe un large choix de tampons, proposés en plusieurs tailles, capacités d'absorption et types (avec et sans applicateur) afin de venir en aide aux femmes à chaque moment de leur cycle et aux différentes étapes de leur vie.

Depuis près de 47 ans, Nett® met au point de nouveaux produits innovants afin de proposer aux femmes et aux jeunes filles la meilleure protection menstruelle en termes de fiabilité, de confort et de sécurité.

 

 

Action du tampon

L’action du tampon est simple : il va progressivement absorber le flux menstruel à l'intérieur du vagin au fur et à mesure de son écoulement naturel. Le tampon va alors se dilater pour s’adapter à la forme de la paroi vaginale mais d’après les études scientifiques, le tampon ne va pas empêcher le sang des règles de s’écouler de l’utérus ou en inverser le sens d’écoulement.

Le flux menstruel étant très variable d'une femme à une autre, et variant entre les épisodes menstruels et d’un jour à l’autre, les tampons sont proposés dans diverses tailles et capacités d'absorption afin de répondre à tous les besoins.

Concernant la capacité d'absorption de liquide d'un tampon, elle dépend de sa conception et de sa composition. Ce n’est donc pas seulement la taille du tampon qui impacte sa capacité d’absorption, mais également le type de matière utilisé et les procédés de fabrication du tampon.

Pour aider les femmes dans le choix d’un tampon adapté, le pouvoir absorbant a été normalisé dans de nombreux pays et régions (y compris en Europe) et est symbolisé sur l'emballage par un certain nombre de gouttes. En Europe, la classification des gouttes est définie par le Code européen de bonnes pratiques relatif aux tampons.


Où jeter les tampons ?

Les tampons ne doivent pas être jetés dans les toilettes mais avec les déchets ménagers, car ils sont susceptibles de les obstruer ou de se retrouver dans les fleuves ou les océans.

L’intégralité des emballages des tampons dispose ainsi du logo « Ne pas jeter dans les toilettes » et il est désormais commun de trouver, dans les toilettes publiques, des poubelles réservées aux déchets hygiéniques.


How tampons work chart

Tableau comparatif : système de gouttes et absorption

 

Composition des tampons Nett®

Notre priorité absolue est de garantir la sécurité, le confort et l'efficacité de nos tampons. L’ensemble des composants ont été rigoureusement sélectionnés pour leur innocuité et leur tolérance et sont soumis à une évaluation toxicologique avant d'être intégrés dans nos produits. Pour obtenir davantage d’informations sur nos procédures de sécurité et nos procédés de fabrication, vous pouvez consulter notre rubrique Méthode de fabrication de nos tampons.

Composition d’un tampon Nett® :

  • LE CŒUR ABSORBANT :
    Il est composé de fibres absorbantes (connues sous le nom de viscose ou de rayonne) fabriquées à partir de pulpe de cellulose issue de forêts européennes gérées durablement.
  • LE VOILE :
    Nos tampons sont recouverts d'une fine pellicule de polymères (polyéthylène, polypropylène et/ou polyester), pour permettre une insertion et un retrait en douceur.
  • LA CORDELETTE DE RETRAIT :
    Pour les tampons avec applicateur Nett® Body Adapt® :
    La cordelette est fabriquée à partir d'un mélange de fibres synthétiques (polyester) et de coton. L'applicateur est fabriqué en plastique lisse et doux.

    Pour les tampons sans applicateur Nett® ProComfort® ou Nett® Original :
    La cordelette est composée de fibres synthétiques (polyester).
    Le cœur absorbant représente en moyenne, et selon la taille, 94% du tampon. Le voile et la cordelette représentent les 6% restants.

Ce qui n'entre pas dans la composition de nos tampons

Nos tampons ne comportent aucun parfum et les fibres de nos tampons ne sont pas blanchis au chlore.

Pour des raisons de sécurité et d'hygiène, les fibres des tampons doivent être purifiées. Pour ce faire, nous avons recours à une procédure de blanchiment totalement sans chlore. Il est important de noter que la purification constitue une partie importante du processus de sécurité et n'est pas effectuée afin de rendre un produit « encore plus blanc ».

Aucune des substances suivantes n'est ajoutée intentionnellement dans nos tampons pendant leur fabrication :

  • Dioxines
  • Chlore
  • Formaldéhyde
  • Glyphosate ou autres pesticides

Il est pourtant à noter, qu’avec l’avancée des techniques d'analyses modernes, même les traces les plus infimes de ces substances peuvent parfois être détectées dans les produits ménagers. Cependant, cela ne signifie pas qu'un produit est dangereux ou qu’il ne satisfait pas aux exigences applicables prévues par la loi.


What's in our tampon diagram

 

 

Étiquetage des produits

Nous souhaitons transmettre aux femmes et aux jeunes filles les informations nécessaires à l’utilisation de nos produits en toute confiance. Elles peuvent ainsi trouver sur les emballages et les notices de nombreuses informations pour leur santé ainsi que les consignes d’utilisation afin de les aider à choisir le produit adapté.

Ces indications suivent le Code de bonnes pratiques de l'EDANA, qui insiste sur la nécessité d'informer les femmes sur l'utilisation des produits et de partager les informations importantes relatives au Syndrome du Choc Toxique (S.C.T.).

Le droit européen impose également aux fabricants de tampons de transmettre aux femmes tout renseignement utile qui leur permette d'utiliser les produits en toute sécurité et d'apprécier, le cas échéant, tous risques propres à un produit moyennant les mises en garde indiquées.

Concernant la liste des composants des produits, en vertu du droit européen, les fabricants de tampons ne sont pas tenus de lister les composants de leurs produits.

Toutefois, nous avons fait le choix de fournir ces renseignements sur les emballages Nett®, sur la notice, et sur le site Internet de la marque afin d'aider les femmes et les jeunes filles à prendre des décisions éclairées concernant leur corps.

 

 

SANTÉ

Using tampons correctly

Bon usage des tampons

En savoir plus
Toxic shock syndrome

Syndrome du Choc Toxique (S.C.T.)

En savoir plus
Other health topics

Autres sujets sur la santé

En savoir plus

Veuillez toujours lire les indications figurant sur l'emballage, de même que les renseignements complémentaires fournis dans la notice explicative.

Notre rubrique « Foire aux questions » sur les tampons est accessible ici. Ces FAQ aident les femmes et les jeunes filles, à trouver des réponses aux questions qu'elles se posent, y compris si elles souhaitent utiliser un tampon pour la première fois.

À quelle fréquence un tampon doit-il être changé ?

La fréquence à laquelle un tampon doit être changé et sa capacité d'absorption dépendent du niveau d'écoulement, qui varie tout au long des règles et diffère selon chaque femme. Utilisez la capacité d'absorption nécessaire la plus faible. Un tampon doit être changé régulièrement, soit toutes les 4 à 8 heures.

Au cours des premiers jours de règles, le flux est plus abondant. Il se peut donc qu'un tampon offrant une capacité d'absorption élevée convienne mieux et que vous ayez besoin de le changer plus souvent (exemple : toutes les 4 heures). Vers la fin des règles, le flux s'atténue. Un tampon peut vraisemblablement être porté plus longtemps.

Est-il possible de porter un tampon la nuit ?

Un tampon de capacité d'absorption identique peut être utilisé de jour comme de nuit. Le tampon doit être changé le soir avant d'aller se coucher et juste après le réveil.

Qu’est-ce que le Syndrome du Choc Toxique ?

Le Syndrome du Choc Toxique (S.C.T.) est une maladie extrêmement rare, mais grave. Il est dû à une toxine produite par des bactéries vivant sur le corps humain ou dans l'organisme. Il peut être observé chez les hommes, les femmes et les enfants, et environ la moitié des cas se produisent chez les jeunes filles et les femmes durant leurs règles. Le S.C.T. a été associé à l’utilisation des tampons, mais il peut également survenir pendant les règles quand vous n’utilisez pas de tampon. Le S.C.T. peut s'avérer mortel. Il doit donc être décelé et traité rapidement.

Déceler les symptômes du S.C.T.

Dans le cas où tout à coup, pendant vos règles, vous vous sentez soudainement très mal (alors même que vous vous sentiez parfaitement bien auparavant), que vous présentez une forte fièvre (de 39°C ou plus), que vous commencez à souffrir de vomissements, de diarrhées, de maux de tête, de maux de gorge, de vertiges, d'évanouissements, de douleurs musculaires ou d'éruptions cutanées semblables à des coups de soleil (les symptômes ne se manifestent pas nécessairement tous à la fois) :

  • Retirez le tampon par mesure de précaution
  • Contactez immédiatement un médecin ou un hôpital et veillez à mentionner le S.C.T. et le fait que vous ayez vos règles.

Le S.C.T. peut réapparaître, que vous utilisiez des tampons ou non. Si vous avez contracté le S.C.T., vous devez consulter votre médecin avant d'utiliser à nouveau des tampons.

Les causes du S.C.T.

Le S.C.T. est causé par une bactérie très particulière, appelée le staphylococcus aureus, également connu sous le terme de staphylocoque doré. Le staphylococcus aureus se trouve généralement dans le nez, les voies respiratoires ou sur la peau. La plupart des gens produisent des anticorps contre les toxines du staphylococcus aureus. Toutefois, ce n’est pas le cas pour tout le monde et les raisons à cela demeurent encore incertaines.

Les toxines produites par le staphylococcus aureus sont supposées contribuer, de façon majeure, à la manifestation du S.C.T. La plupart des adolescents et des adultes développent naturellement des anticorps contre les toxines produites par le staphylococcus aureus. Toutefois, les personnes qui en sont dépourvues ont plus de risques de contracter le S.C.T.

Le bon usage des tampons

Le symbole des gouttes figurant sur l'emballage des tampons indique la quantité de flux pouvant être absorbée par un tampon. Plus les gouttes sont nombreuses, plus la capacité d'absorption du tampon est importante. Il est conseillé aux femmes d'utiliser les tampons présentant le niveau d'absorption le plus faible leur convenant et correspondant à leur flux. Le flux menstruel s'avérant plus ou moins abondant certains jours, il importe de diversifier la capacité d'absorption des tampons afin que ceux-ci soient adaptés à l'écoulement.

Nous incitons les femmes à suivre les durées de port recommandées sur nos emballages et dans la notice explicative.

Contribution des industries du tampon à la sensibilisation sur le S.C.T.

Les fabricants de tampons ont œuvré pour sensibiliser les femmes et les jeunes filles sur le S.C.T. en leur permettant de trouver des informations claires et précises sur le bon usage des tampons. Au travers de l’EDANA, les industriels ont ainsi constitué le « Code de bonnes pratiques relatif aux tampons », dont la lecture est accessible ici.

Les tampons Nett® contiennent-ils des produits chimiques pouvant nuire à la santé des femmes ?

Non. Le droit européen garantit que les tampons sont sûrs pour les consommatrices. Nos tampons respectent l'ensemble de la législation européenne applicable. De plus, nos procédés de fabrication font l'objet de contrôles rigoureux afin de veiller à la qualité du produit final. Pour obtenir davantage d’informations sur nos contrôles et procédures de sécurité, vous pouvez consulter notre rubrique Méthode de fabrication de nos tampons.

À quoi correspondent les « traces » de produits chimiques ou de substances ?

Avec l’avancée des techniques d'analyses modernes, même les traces les plus infimes de ces substances peuvent parfois être détectées dans de nombreux biens et produits de consommation courante. Cependant, cela ne signifie pas qu'un produit est dangereux ou ne satisfait pas aux exigences applicables prévues par la loi.

Pourquoi certaines marques de tampons assurent-elles que leurs produits sont « dépourvus » de produits chimiques nocifs ?

Si un fabricant de tampons veut satisfaire à la réglementation européenne, il doit veiller à ce que ses tampons soient sûrs pour ses consommatrices. La mise sur le marché de tampons sûrs est une exigence légale, et non pas une promesse « marketing ».

Les tampons contiennent-ils des dioxines ?

Il est possible de trouver des dioxines à l'état d’infimes traces dans la terre, l'eau, l'air et dans beaucoup de produits de consommation courante, comme la nourriture ou les vêtements. Il est ainsi possible que des traces de dioxines, à des taux extrêmement faibles et en aucun cas dangereux, aient été signalées dans certains tampons.

Ce qui est certain pour les tampons Nett® :

  • Nous ne procédons à aucun ajout de dioxines dans nos produits.
  • Nous n'avons pas recours au blanchiment au chlore pour purifier les fibres de nos tampons.

Les tampons contiennent-ils du glyphosate ?

Selon une étude réalisée en Argentine, la présence de glyphosate a été constatée dans plusieurs produits d'hygiène féminine à base de coton. Cependant, cette étude n'a pas fait paraître de conclusions détaillées et ne s'est pas conformée à des protocoles cliniques pour réaliser ces tests. De ce fait, les résultats ne sont donc pas suffisamment solides d’un point de vue scientifique pour en tirer de quelconques conclusions.

Ce qui est certain pour les tampons Nett® :

  • Les fibres de viscose utilisées pour fabriquer le cœur absorbant de nos tampons ne sont pas à base de coton ; par conséquent, elles ne contiennent pas de glyphosate provenant des procédés de production du coton.
  • Ces fibres absorbantes respectent les critères de pureté requises par la Pharmacopée européenne, laquelle tenant lieu de norme de qualité pharmaceutique.

Qu’est-ce que l’endométriose ? Peut-elle être due à l’utilisation de tampons ?

L'endométriose est un trouble gynécologique qui peut être douloureux, difficile à gérer et s'avère plus courant qu'on ne le pense. Bien qu’il ne s'agisse pas d'un trouble rare, l'endométriose est difficile à diagnostiquer et on en sait encore que très peu sur les facteurs déclenchants. Plusieurs théories ont été avancées et différents facteurs déterminants, comme les prédispositions génétiques, ont été suggérés.

Aucun lien n'a été établi à ce jour entre l'utilisation de tampons et l'apparition de l'endométriose.

On peut aussi entendre que l'utilisation de tampon pourrait être à l'origine d'une « remontée » de l'écoulement menstruel et des tissus (menstruation rétrograde). Cependant, des études scientifiques ont démontré que l'insertion dans le vagin d'une quantité plus importante à celle présente dans un tampon ne se traduisait pas par un reflux de l'écoulement menstruel. De même, une étude exploratoire plus récente a constaté l'absence de corrélation entre l'utilisation de tampons et la survenance de l'endométriose.

Les tampons exercent-ils une influence sur la flore vaginale ?

L'utilisation de tampons n'exerce pas d’influence notable sur la microflore vaginale et ne présente aucun lien avec la vaginose bactérienne ou la candidose vaginale.

Plusieurs études ont démontré que l’utilisation d’un tampon n’avait pas d’impact significatif sur les changements physiologiques liées aux règles, comme la modification de l'équilibre hormonal ou la composition chimique du vagin. Il est ainsi très peu probable que les tampons puissent avoir des répercussions graves sur la santé des femmes sans que le problème n'ait été décelé dans les études épidémiologiques.

 

SÉCURITÉ

Notre engagement en matière de sécurité

En tant que fabricant des tampons Nett®, Johnson & Johnson Santé beauté France s'engage à préserver le bien-être des femmes et leur hygiène menstruelle. Notre priorité absolue est de garantir la sécurité, le confort et l'efficacité de nos tampons. L’ensemble des composants de nos tampons ont été rigoureusement sélectionnés pour leur innocuité, leur tolérance et satisfont nos normes de sécurité et de qualité les plus strictes.

  • La conception et les consignes d'utilisation de nos tampons se basent sur des données cliniques et des décennies d'expérience et de retour d'informations de nos consommatrices. Nos produits sont ainsi régulièrement passés en revue pour répondre aux besoins gynécologiques des femmes en garantissant leur santé.
  • Nos tampons sont fabriqués dans des établissements étroitement contrôlés implantés en Allemagne (Wuppertal) et en France (Sézanne), lesquels sont soumis à des inspections et à des tests rigoureux afin d'en garantir la qualité et la sécurité. Toutes nos matières premières doivent subir une évaluation toxicologique avant d'être intégrées dans nos produits.
  • Tous nos tampons sont conformes à la législation de l’Union européenne relative à la sécurité des produits.

En savoir plus

 

Réglementation pour l’industrie des tampons

L’intégralité de nos tampons en vente au sein de l'Union européenne sont soumis à la directive européenne 2001/95/CE relative à la sécurité générale des produits, laquelle stipule l'obligation de veiller à la sûreté des produits.

Ensuite, les fibres absorbantes présentes dans nos tampons respectent les critères de pureté recommandés par la Pharmacopée européenne, laquelle tenant lieu de norme de qualité pharmaceutique.

Nous respectons aussi le Code de bonnes pratiques relatif aux tampons de l'EDANA. Le Code de bonnes pratiques relatif aux tampons a été reconnu par la Commission européenne et est recommandé en tant que critère de test lors d'évaluations des tampons.

 

 

Certification indépendante

Norme de certification STANDARD 100 by OEKO-TEX®

Tous les tampons Nett® sont certifiés par OEKO-TEX®, un système de certification international indépendant. Il certifie que tous les composants de nos tampons répondent aux exigences de sécurité les plus strictes de ce label.

Cette certification confirme que tous les composants de nos tampons répondent aux mêmes critères OEKO-TEX® que ceux utilisés pour les bébés et les jeunes enfants : ils sont sûrs pour des contacts prolongés avec le corps humain.

Outre sa conformité à l'ensemble des réglementations européennes pertinentes, notre entreprise Johnson & Johnson Santé Beauté France a ainsi souhaité obtenir cette rigoureuse certification délivrée par l’organisme indépendant OEKO-TEX®.

 

RÉFÉRENCES SCIENTIFIQUES

RÉFÉRENCES GÉNÉRALES
15 articles
  1. Chase DJ et al. (2007) A prospective, randomized, double-blind study of vaginal microflora and epithelium in women using a tampon with an apertured film cover compared with a commercial tampon with a non-woven fleece cover. J Clin Microbiol, 45(4):1219-24.
  2. Chase DJ et al. (2010) Randomized, double-blind crossover study of vaginal microflora and epithelium in women using a tampon with a “winged” apertured film cover and a commercial tampon with a non-woven fleece cover. J Clin Microbiol, 48 (4):1317-1322.
  3. Chow AW and Bartlett KH (1989) Sequential assessment of vaginal microflora in healthy women randomly assigned to tampon or napkin use. Rev Infect Dis 11, (Suppl 1):68-74.
  4. Hickey R et al. (2013) Effects of tampons and menses on the composition and diversity of vaginal microbial communities over time. BJOG, 120:695-706.
  5. Loch EG, Kaiser E (1977) Influence of menstrual hygiene (tampons vs. sanitary napkins) and the method of birth control on vaginal pH and bacterial infection of the vagina. Fortschr Med, 5 5265 3-70.
  6. Morris CA and Morris DF (1967) “Normal” vaginal microbiology of women of childbearing age in relation to the use of oral contraceptives and vaginal tampons. J Clin Path, 20:636-40.
  7. Onderdonk AB et al. (1987) Quantitative assessment of vaginal microflora during use of tampons of various compositions. Appl Environ Microbiol, 53:2774-8.
  8. Parsonnet J, et al. (1993) Antibody to toxic shock syndrome toxin-1 (TSST-1) and vaginal colonization by TSST-1-producing S. aureus among adolescent women. Presented at the Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy, New Orleans, LA. 17.-20. October 1993.
  9. Parsonnet J, Sullivan C, Modern PA, et al. (1996) Risk factors for toxic shock syndrome (TSS) among European women: vaginal colonization with S. aureus and antibody to TSST-1. Presented at the Infectious Diseases Society of America 34th Annual Meeting, New Orleans, LA, 18.-20. September 1996.
  10. Shehin SE et al. (2003) Clinical safety-in-use study of a new Tampon design. Infect Dis Obstet Gynecol, 11: 89-99.
  11. Smith CB et al. (1982) Bacterial flora of the vagina during the menstrual cycle: findings in users of tampons, napkins, and sea sponges. Ann Intern Med, 96: 948-51.
  12. Spitzbart H et al. (1998) Microbiological study of vaginal flora with use of tampons and sanitary towels during menstruation. Eur J Infect Immunol Dis Obstet Gynaecol, 2 (No. 1+2):75-82.
  13. Unzeitig V et al. (2007) Bacteriology of the vagina in users of sanitary towels and tampons. Ceska Gynekol, 6/2007.
  14. Watt B et al. (1981) Prevalence of bacteria in the vagina of normal young women. Br J Obstet Gynaecol, 88:588-95.
  15. Larkin SM et al. (1982) Toxic shock syndrome: clinical, laboratory, and pathologic findings in nine fatal cases. Ann Intern Med, 96: 858-64.
ÉTUDES ÉPIDÉMIOLOGIQUES
6 articles
  1. Shands KN et al. (1980) Toxic shock in menstruating women: association with tampon use and Staphylococcus aureus and clinical features in 532 cases. NEJM, 303:1436-1442.
  2. Kehrberg MW et al. (1981) Risk factors for staphylococccal toxic-shock syndrome. Am. J. Epidemiol, 114:873-879.
  3. Osterholm MTet al (1982) Tri-state toxic shock syndrome study. Epidemiologic findings. J. Infect. Dis, 145:431-440.
  4. Schlech WF et al. (1982) Risk factors for development of toxic shock syndrome: association with a tampon brand. JAMA, 248:835-839.
  5. Berkley SF et al. (1987) The relationship of tampon characteristics to menstrual toxic shock syndrome. JAMA, 258:917-920.
  6. Reingold AL et al. (1989) Risk factors for menstrual toxic shock syndrome: results of a multistate case-control study. Rev Infect Dis, 11:35-41.
SYNDROME DU CHOC TOXIQUE (S.C.T.) Anticorps anti-toxine 1 du syndrome du choc toxique (TSST-1) et risque de contracter le SCT
7 articles
  1. Jacobsen JA et al. (1987) Low incidence of toxic shock syndrome in children with staphylococcal infection. Am J Med Sci, 30:403-407.
  2. Reiser RF, Jacobson, JA, Kasworm EM, Bergdoll MS (1988) Staphylococcal enterotoxin antibodies in pediatric patients from Utah. J Infect Dis, 158:1105-1108.
  3. Kunstmann G et al. (1989) Antibodies against Toxic Shock Syndrome Toxin No. 1 (TSST-1) in Poland. Zbl Bakt Hyg, 270:396-399.
  4. Parsonnet J et al. (2005) Prevalence of toxic shock syndrome-1 producing Staphylococcus aureus and the presence of antibodies to this superantigen in menstruating women. J Clin Microbiol, 43:4628-4634.
  5. Parsonnet J et al. (2010) Persistence survey of Toxic Shock Syndrome Toxin-1 producing Staphylococcus aureus and serum antibodies to this superantigen in five groups of menstruating women. BMC Infect Diseases, 10:249-256.
  6. Mendling W (2016) Toxic-Shock Syndrom. Der Frauenarzt, Das 57 No. 11 Pages 1052-1058
  7. Frauenäerzte im Netz, ‘Toxic Shock Syndrome: risks associated with tampon use extremely low’. Available online: https://www.frauenaerzte-im-netz.de/de_news_652_1_1121.html
PROTECTIONS HYGIÉNIQUES INTERNES ET EXTERNES
4 articles
  1. Geipel K (1977) Vaginal tampons im Wochenbett. Fortschritte der Medizin, 20:136869.
  2. Meaddough EL et al. (2002) Sexual activity, orgasm and tampon use are associated with a decreased risk for endometriosis. Gynecol Obstet Invest, 53:163­69.
  3. Spitzbart H et al. (1998) Microbiological study of vaginal flora with use of tampons and sanitary towels during menstruation. Eur J Infect Immunol Dis Obstet Gynaecol, 2 (No. 1+2):75-82.
  4. Unzeitig V et al. (2007) Bacteriology of the vagina in users of sanitary towels and tampons. Ceska Gynekol, 6/2007.
FLORE VAGINALE
4 articles
  1. Eschenbach D et al. (2000) Influence of the normal Menstrual Cycle on vaginal tissue, discharge and microflora. Clin Infect Dis, Volume 30, Issue 6, Pages 901–907.
  2. Yolsal N et al. (1995) Evaluation of the Diagnosis and Factors relating to Bacterial Vaginosis in the Community (translated from Turkish); T5083; Dept of Family Health, Paediatric Institute – University of Istanbul
  3. Geiger AM and Foxman B (1996) Risk factors for vulvovaginal candidiasis: a case-control study among university students. Epidemiology, 7(2):182-7.
  4. Spinillo A et al. (1993); Epidemiologic Characteristics of Women with Idiopathic recurrent Vulvovaginal Candidiasis. Obstet Gynecol, 81(5( Pt 1)):721-7.

Notre engagement pour l’environnement

Nous ne prenons pas seulement en compte le produit final, mais bien l'intégralité du processus de fabrication et tendons à réduire chaque jour davantage notre empreinte carbone.

Manufacturing
Fabrication
  • Nous avons établi des programmes afin de réduire, de recycler ou de réutiliser les déchets.
  • Nous diminuons notre consommation d'énergie grâce à des projets, comme l'installation de LED.
  • Notre site de production allemand situé à Wuppertal utilise une énergie verte à 100% depuis 2010.
  • En Allemagne, nous avons été la première entreprise du secteur de la santé à satisfaire à la norme de durabilité ZNU.
Materials
COMPOSANTS
  • Les fibres de nos tampons proviennent de forêts européennes certifiées durables.
Packaging
Emballage
  • Notre emballage est constitué à 75% de papier recyclé et le reste des matériaux provient de sources renouvelables.
  • L’emballage de nos tampons est imprimé avec un minimum de 40% d'encre végétale.
Product choice
NOS PRODUITS
  • En commercialisant un large choix de tampons, avec ou sans applicateur, chaque femme peut choisir d’utiliser des tampons sans applicateur pour réduire ses déchets.
Education
PÉDAGOGIE
  • Johnson & Johnson Santé Beauté France et la marque Nett®, offrent du matériel et des échantillons gratuits aux établissements scolaires.

RESSOURCES

AUTORITÉS SANITAIRES
8 articles

EN EUROPE ET DANS LE MONDE

 

EN FRANCE

RESSOURCES INSTITUTIONNELLES ET RÉGLEMENTATIONS
2 articles

SYNDROME DU CHOC TOXIQUE (S.C.T.)

RÉGLEMENTATION SUR LA SÉCURITÉ
5 articles

RÉGLEMENTATION SUR LA SÉCURITÉ DES TAMPONS

CERTIFICATIONS
2 articles