Les premières règles de ma fille

Le coin des parents

L’âge des premières règles suscite des interrogations chez les ados : découvrez notre rubrique pour répondre à leurs questions de manière simple et claire.

Premières règles fille

Vous le constatez tous les jours, votre fille change : son corps se modifie, son caractère s’affirme. À la puberté, l’adolescente doit en effet affronter une succession de changements qu’elle ne comprend pas toujours, et dont elle n’ose pas parler.

Comme vous le savez, deux signes indiquent que votre fille va bientôt avoir ses règles. La poussée de croissance et les sécrétions vaginales. Ces dernières laissent des petites taches blanches dans les sous-vêtements que vous n’aurez aucun mal à remarquer au moment de la lessive.

Les premières règles sont vécues comme un événement très particulier. Beaucoup sont à la fois excitées et nerveuses et se posent des tas de questions.

Votre fille va donc peut-être vous solliciter pour que vous lui expliquiez les modifications physiques liées à l’arrivée des règles. Elle va aussi surement vous demander conseil quant au choix de son premier tampon et la manière de le mettre.

Bref, la première menstruation est un événement majeur pour votre fille…et peut-être aussi pour vous ! C’est le signe qu’elle devient une femme et qu’il va lui falloir un temps d’adaptation. Pendant cette période, elle aura besoin d'une aide pratique pour gérer ses règles. Nous avons donc conçu cette rubrique pour vous donner des informations simples et claires qui vous aideront à répondre à ses questions.

Les règles, comment préparer votre fille ?

Comme nous venons de le dire, il est fréquent que les premières règles soient précédées, un à deux ans auparavant, de pertes blanches. Ces écoulements blanchâtres et visqueux sont normaux : ils ne représentent absolument pas un signe d’infection ou d’autres problèmes mais indiquent simplement que les organes reproducteurs ont commencé à fonctionner. Les filles trouvent souvent cela désagréable et peuvent avoir honte d’en parler.

Vous pouvez donc aider votre fille à dédramatiser ce phénomène en parlant avec elle de manière plus générale des changements physiques liés à cette étape de sa vie. Expliquez-lui que ces sécrétions blanches sont naturelles et qu’elles vont varier avec l’âge.

C’est aussi un moment adéquat pour veiller à ce que votre fille adopte une bonne hygiène en période de règles. Expliquez-lui les avantages des tampons NETT® : ils peuvent être utilisés tous les jours. Pour les débutantes, nous conseillons soit les tampons sans applicateur NETT® PROCOMFORT® Mini, soit les tampons avec applicateur NETT® BODY ADAPT® Mini.

Serviettes ou tampons ?

C’est vrai, on ne sait pas toujours quelle protection périodique conseiller à une jeune fille qui vient d’avoir ses règles.

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que les protections périodiques qui existent (tampons et serviettesont été conçues pour être utilisées quel que soit l’âge de la jeune fille.

Une serviette hygiénique est fixée au sous-vêtement par des bandes adhésives. Elle absorbe les pertes blanches, le liquide menstruel et maintient la région génitale au sec. Enfin, elle peut s’utiliser quotidiennement.

Contrairement aux serviettes hygiéniques, le tampon absorbe le liquide menstruel à l'intérieur du corps, avant qu'il ne quitte le vagin, gardant ainsi l'extérieur du corps sec et propre.

La plupart des filles peuvent porter des tampons dès leurs premières règles. En effet, grâce aux changements hormonaux, l'hymen qui entoure l’entrée du vagin devient suffisamment flexible pour utiliser des tampons de petite voire de taille normale. C’est pour cela que NETT® vous propose NETT® PROCOMFORT® Mini et NETT® PROCOMFORT® Normal. Pour plus de confort et une première expérience réussie, votre fille pourra utiliser NETT® PROCOMFORT® Mini, qui est particulièrement facile et doux à insérer. Vous pouvez aussi lui parler des tampons avec applicateurs : NETT® BODY ADAPT®.

Il est important d’informer votre fille de toutes les options disponibles en matière d'hygiène féminine mais, même si votre avis en tant que maman est essentiel, il faut la laisser choisir par elle-même la solution avec laquelle elle se sent le plus à l'aise. Ceci l'aidera à adopter une attitude positive vis-à-vis des changements de son corps. Elle gagnera en confiance et en assumera mieux sa féminité.

Pour avoir des échantillons gratuits, cliquez ici  !

La gynécologue

La survenue des règles signifie que le corps de votre fille est arrivé à un moment charnière de sa vie et qu’il peut désormais procréer. A cette étape, il peut être bien de lui proposer une première visite chez le gynécologue. Mais il ne faut surtout pas la lui imposer, ni oublier qu’elle n’a peut-être aucune envie de voir « votre » gynécologue, mais peut-être celui ou celle de sa meilleure amie, en tous cas de son choix !

Comme elle a sans doute imaginé l’examen à sa façon, vous pouvez lui rappeler qu’il n’y aura pas d’examen approfondi (elle a sûrement peur de devoir se déshabiller, comme du speculum du médecin !) sauf si elle le souhaite pour se rassurer sur sa normalité. Mais elle aura la possibilité de parler, de poser des questions, et d’aborder des sujets dont elle n’ose peut-être pas discuter avec vous. Plus elle sera informée sur les changements de son corps et sur les moyens de contraception, plus elle sera rassurée.

Bien entendu, chaque jeune fille est différente, et la vôtre préférera peut-être attendre, préserver sa tranquillité et garder ses interrogations pour une période de son choix. Elle peut désirer préserver son intimité, même vis-à-vis de vous, d’ailleurs vous vous en êtes sûrement déjà aperçue ! Cela dépend aussi de son entourage, de son propre caractère, de sa manière de recevoir les informations. Ce qui est un stress pour l’une peut ne pas l’être pour une autre et vice-versa. Ceci étant, parler de règles et de vie sexuelle comporte évidemment un volet prévention. Filles et garçons en semblent conscients aujourd’hui, mais avec encore des idées plus ou moins claires. Les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) les préoccupent certes en début de relation, mais sont vite oubliées en quelques semaines, de même pour le sida. Quant au risque de grossesse, quelques mythes circulent encore, notamment pas de risque au 1er rapport.
D’ailleurs ce qui reste préoccupant, c’est le nombre d’IVG par an, donc de grossesses non désirées chez les ados de 15 à 18 ans.

Pensez également à faire vérifier les vaccinations de votre fille. Une vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) est recommandée pour les filles âgées de 12 à 17 ans, vierges ou au tout début de leur vie sexuelle. Cette vaccination est destinée à prévenir le cancer du col de l'utérus.
Pour plus d'informations sur les différents vaccins, vous pouvez vous adresser à votre médecin.

Surtout à cette période, il faut essayer au maximum de faire preuve de patience avec votre fille. Ce n’est pas toujours facile de retrouver votre enfant dans cette adolescente, elle a de toutes façons le sentiment d’être incomprise, surtout par vous ! Et si commencer sa vie sexuelle est, pour elle un investissement à la fois physique et psychologique important, c’est pour vous aussi un moment particulier.

En cas de doutes ou d’interrogations, n’hésitez pas à vous rendre dans la rubrique « Mes questions ». Une gynécologue et une Maman vous répondront dans les plus brefs délais.

echantillons tampons gratuits

Echantillons gratuits

Choisis le type de tampon que tu veux recevoir gratuitement

> Je commande

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.