Dérèglement des règles définitions et causes

Dérèglement des règles

Nous avons toutes en tête la durée dite « moyenne » des règles et leur fréquence normale, soit entre 2 et 5 jours tous les mois. Ainsi, quand ce cycle qui devrait être si régulier se dérègle, nous avons tendance à paniquer. Savoir quels sont les troubles qui peuvent nous toucher et pourquoi ils surviennent est dès lors rassurant : cela permet d’adapter ses comportements, mais aussi d’avoir le réflexe d’aller consulter un médecin ou votre gynécologue dès qu’une anomalie semble s’installer.

Les causes potentielles du dérèglement des règles

Le cycle menstruel est comme une machinerie très fine, sensible au moindre grain de sable qui s’insinuerait dans ses rouages. Les changements hormonaux peuvent perturber le cycle menstruel. Mais d’autres événements extérieurs peuvent également enrayer la machine : le stress, physique ou psychique, le sport pratiqué de façon intense, les fortes variations de poids, une pilule mal dosée ou oubliée ou encore la pose récente d’un stérilet.

Les troubles de l’intensité des règles

Quand les règles sont abondantes, et/ou qu’elles se prolongent, on parle alors de ménorragie. L’hypoménorrhée correspond quant à elle à des règles peu abondantes et généralement plus courtes. En dehors des causes que nous avons mentionné plus haut, il faut savoir que le volume et la durée des règles dépend de la durée du cycle ainsi que du profil hormonal de chaque femme. Ainsi, celles qui ont des règles abondantes, longues et douloureuses sont celles qui produisent un peu plus d’œstrogènes que de progestérone et qui de ce fait fabriquent un « nid » plus épais pour accueillir un embryon. En l’absence de fécondation, cet endomètre est plus long à être évacué. À l’inverse, les femmes qui produisent un peu plus de progestérone que d’œstrogène ont des règles plus courtes, peu abondantes et moins douloureuses.

Les troubles de la fréquence des règles

 

    On recense dans cette catégorie de nombreux troubles des règles :
  • Lorsque le cycle menstruel est inférieur à 25 jours et que les règles sont donc trop fréquentes
  • L’oligoménorrhée, lorsque le cycle est supérieur à 35 jours et que les règles sont donc trop rares
  • La spanioménorrhée, prolongement de l’oligoménorrhée, lorsque les règles s’espacent de plus en plus pour constituer des cycles de 6 à 8 semaines
  • L’aménorrhée ou absence totale de règles
  • Et enfin, les saignements en dehors des règles appelés spotting ou métrorragie

 

 

Comment bien préparer votre rendez-vous chez le gynécologue

Afin d’établir le diagnostic le plus juste possible sur la cause du dérèglement de vos règles, votre gynécologue vous interrogera sur votre cycle depuis la puberté et sur les symptômes pour lesquels vous le consultez. Pour lui faciliter la tâche, vous pouvez tenir une sorte de carnet de bord de vos règles dans lequel vous noterez la date de début et de fin des saignements, leur fréquence, leur intensité, les douleurs éventuelles les accompagnant mais aussi les événements marquants de votre vie susceptibles d’influencer votre cycle: déménagement, changement de travail, perte d’un proche, ennui de santé etc… Le gynécologue vous interrogera sans doute également sur vos antécédents familiaux. Il ne sera donc pas inutile de questionner votre mère ou les autres femmes de votre famille sur leur santé pour lui fournir le plus d’informations possibles.

 

echantillons tampons gratuits

Echantillons gratuits

Choisis le type de tampon que tu veux recevoir gratuitement

> Je commande